L'école Sainte-Angèle

 

Serverette, le 6 juillet 2020

 

                                          Lettre ouverte

 

Cette fin d’année scolaire à l’école de Serverette laisse un goût amer puisqu’elle est le prélude à la fermeture définitive de notre petite école.

Pourtant si il est une école où par les temps qui courent, les gestes barrières et la distanciation sociale surtout, ont été faciles à appliquer, c’est bien la nôtre !

Mais peut-importe ! Le monde est ainsi devenu que même dans les écoles privées, ce sont les chiffres qui prévalent sur les valeurs humaines.

 

Avec mon Conseil Municipal, nous avons toujours soutenu notre école, nous avons toujours tenu du mieux que nous pouvions les engagements pris, que ce soit au niveau financier, au niveau de l’entretien des espaces ou d’un point de vue social et humain.

D’un point de vue personnel, j’ai suivi ma scolarité primaire à l’école Sainte Angèle, j’y ai grandi. Par la suite, j’ai toujours défendu cette école, que ce soit en tant que parents d’élèves, Présidente de l’APEL ou Maire de la commune de Serverette.

 

Malgré cela, sans doute n’ai-je pas su (n’avons-nous pas su) transmettre les valeurs de notre école et donner aux parents l’envie d’inscrire (ou de laisser inscrits) leurs enfants ?

A moins que le mal n’ait commencé bien avant ?

Que les fautifs soient nombreux (choix politiques, population qui ne « joue pas le jeu » de son école, gestion difficile, abandon des Tutelles, indécisions du Diocèse…) ?

Que cette situation soit inéluctable du fait de nos modes de vie, de la baisse de la démographie, de la désertification rurale… ?

Une fatalité en somme.

 

Le fait est, qu’aujourd’hui notre école Sainte Angèle ferme.

Outre l’impact d’une fermeture d’école dans un petit village comme le nôtre, permettez-moi de vous raconter l’école de Serverette :

Un bâtiment construit en 1897, par les Serverettois.

Une école cosmopolite, fondée sur l’accueil à l’époque des Religieuses : portugais, turcs, laotiens… Un partage de culture.

Une école de tolérance où on apprend le respect de la différence avec la cantine au sein du foyer de vie et des échanges riches et variés avec les résidents et le personnel.

Une petite école classe unique où on enseigne l’autonomie et la solidarité entre petits et grands, où on partage avec d’autres écoles à travers différents partenariats, où on recherche toujours l’ouverture d’esprit, car n’est-ce pas cela l’éducation, une ouverture aux autres ?

 

Le fait est qu’aujourd’hui notre école Sainte Angèle ferme.

Et même si cette annonce n’a rien d’étonnant depuis que nous nous battons pour maintenir notre école en vie, vous la fermez sans même avoir vu ce qu’elle représentait pour notre village, sans même vous rendre compte qu’avant d’être une petite école classe unique, elle a été une grande dame.

 

Le fait est qu’aujourd’hui notre école Sainte Angèle ferme définitivement ses portes.

Sa cloche ne retentira plus, les cris de joie des enfants ne résonneront plus dans la cour de récré,…

 

C’est pour nous, pour moi, avec ressentiment et colère que j’accueille cette nouvelle.

A moins que ce ne soit tout simplement de la tristesse.

 

                                                                                     Séverine CORNUT

                                                                                     Maire de Serverette